Escapade sur la côte de Cornouaille

Le weekend dernier, nous nous sommes échappés deux petites journées en Finistère, sur la côte de Cornouaille : l’occasion de découvrir Concarneau et ses environs, une première pour nous.

Arrivés dans la matinée à Concarneau, nous nous sommes rendus tout d’abord aux Halles pour faire un petit tour de marché et repérer quelques mets appétissants, puis avons pris un petit café en terrasse (mi-avril, oui oui !) avant de découvrir le port, puis la ville close.

Une balade sur les pontons, je ne sais pas vous, mais j’adore ça… cette sensation de léger roulis, le clapotis de l’eau, et une forêt de bateaux qui nous entoure. La vue sur la ville close y est vraiment belle.

Cette ville close, nous l’avons atteinte, non pas par le bac (même si c’est possible et qu’il faut moyenner seulement 1€ mais… il faisait très froid et un vent bien perçant, d’où notre manque de courage…) mais par le pont, ce qui permet d’admirer l’ancre énorme qui trône à l’entrée et le fameux cadran solaire et son inscription « Le Temps Passe Comme L’ombre ». Une belle photo bien cliché à souhait 🙂

20190414_220607.jpg20190413_115004.jpg20190413_115211.jpg20190413_115605.jpg

Nous nous sommes ensuite promenés dans les ruelles très charmantes, regorgeant de crêperies, de magasins de souvenirs, d’artisanat local et gourmand.

Et quand la faim s’est fait ressentir (assez rapidement au vu du nombre d’établissements de restauration que nous avons croisés héhé), nous sommes rentrés à la Maison de Carabousse, une crêperie mais aussi restaurant (chose finalement assez rare dans la ville close !) Une vieille demeure bourrée de charme, une patronne aux petits soins qui a pris le temps de nous faire découvrir un pan de son terroir en nous contant les différences des coiffes bretonnes, et une cuisine plutôt savoureuse dans l’ensemble et généreuse.

20190413_121002.jpg

Nous avons repris nos pérégrinations en faisant un tour des murailles, puis avons pris la voiture jusqu’à Beg-Meil (dont on entend si souvent parler), pour faire une partie du sentier côtier jusqu’à Bot Conan. Quel décor superbe ! Un sentier arboré, ombragé, fleuri, de la roche, des criques et petites plages de sable blanc, et une eau translucide et turquoise à certains endroits. Ca décoiffait, mais ça valait le coup !! Pour terminer la balade, nous nous sommes aussi rendus à la pointe de Mousterlin qui offre une jolie vue dégagée à 180°.

20190413_160704.jpg

Il était temps ensuite de découvrir nos appartements pour la nuit. J’avais réservé une chambre au Pavillon de Kériolet, l’ancien pavillon de chasse du château. Dans le parc du château, superbe, et à l’intérieur de ce petit bâtiment proche du manoir, nous avons découvert notre cocon pour la nuit. Un lit immense, une déco juste, soignée et en accord avec la dimension historique du lieu, une salle de bains très propre et moderne avec une grande douche à l’italienne. Un calme infini, à moins de 2km des centres commerciaux et de Concarneau, le chant des oiseaux en prime. Un vrai bonheur. Le petit déjeuner dans un des salons du manoir le lendemain matin était également très bon. Un havre de paix que je recommanderais sans grande hésitation.

Nous sommes ressortis le soir juste pour dîner et refaire un petit tour dans la ville close, mais la saison n’étant pas encore complètement lancée, l’ambiance s’est révélée assez… calme.

Notre dîner du soir mérite une belle place dans cet article. Ayant suivi certains conseils, nous avions réservé à la crêperie du Petit Chaperon Rouge, une institution concarnoise apparemment, dans un décor très atypique… Et… BAM ! Bretonne sur les fesses, déroutée, subjuguée… J’ai goûté, je crois, aux meilleurs galettes et crêpes de ma vie ! Et pourtant, comment vous dire… 30 ans que j’en dévore !!! La patronne nous a expliqué avoir créé son propre mélange de farines de sarrasin et on comprend l’engouement. Ce goût si prononcé et si particulier du blé noir était fou, et réhaussé encore par la bonne dose de beurre ( ne pas venir si vous êtes en plein régime, je répète, s’abstenir ^^) A recommander sans modération aucune, mais avec réservation obligatoire !

Après une belle nuit bien ressourçante, nous avons mis le cap sur Quimper, même si le temps n’était pas de la partie à l’inverse de la veille.

Nous avons tout de même déambulé dans les jolies rues du vieux Quimper, admiré ses belles demeures et ses rues pavées, sa cathédrale si impressionnante, et fait un stop pour un arrêt souvenir : Les macarons de Philomène, macaronerie depuis plus de 50 ans.  Quoi ? Je vous assure que le retour à la maison était moins dur avec ces petites douceurs exquises à portée de bouche.

Nous avons ensuite gravi le mont Frugy pour profiter d’une vue imprenable sur Quimper. Avouez qu’on dirait presque que nous nous sommes attaqués à un somment vertigineux, pas vrai ? Eh bien… 70 mètres d’altitude à vrai dire, mais à ne pas louper pour admirer la ville mais aussi et surtout la cathédrale dans son ensemble ! En redescendant dans le centre-ville, nous avons fait un arrêt au Jardin de la Retraite, qui possède 3 ensembles différents : le jardin tropical, la palmeraie, et le jardin sec. Je vous le recommande, avec un rayon de soleil, il est vraiment très beau.

20190414_115503.jpg

Il était l’heure de nous rendre dans un autre restaurant dont j’entendais parler depuis bien longtemps : le Sistrot. Il s’agit d’un bar à cidres, à cocktails et restaurant. Nous avions réservé pour un brunch québecois, et nous avons été conquis, tant par le lieu, que par la qualité des mets dans nos assiettes, et la gentillesse des deux frères qui nous ont si gentiment offert un fragment de leurs connaissances culinaires, pour que l’on tente de reproduire ça à la maison ! Un bonheur, foncez-y !!!

20190414_125341.jpg

L’heure de repartir sur Rennes approchait à grands pas, mais avant ça, un dernier arrêt s’imposait dans ces deux petits villages de chaume et de granit à quelques minutes l’un de l’autre : Kercanic et Kerascoët. Nous avons beaucoup aimé le charme et les demeures habitées du premier, beaucoup moins le deuxième, car plusieurs maisons étaient en vente ou dédiées exclusivement à la location touristique.

Clap de fin de ce petit weekend à la découverte d’un autre coin de ma Bretagne, et déjà envie de repartir à la conquête de nouvelles petites perles côtières.

 

N’hésitez pas si vous avez des questions sans réponses à la suite de cet article, je me ferai un plaisir d’y répondre, si je le peux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s